Prélèvement à la source : l’écueil des niches fiscales

Dans le cadre du prélèvement à la source, Bercy va leur verser une avance de trésorerie : 60 % du montant total du crédit d’impôt dès le 15 janvier prochain et les 40 % restants durant l’été prochain. Cependant, , comme la déclaration des revenus perçus en 2018 va se faire au printemps prochain, l’administration se base sur la déclaration que les contribuables ont réalisée l’année dernière (sur les revenus de 2017) pour verser cet acompte. Or, si la situation des contribuables a changé depuis, s’ils n’emploient plus de salarié à domicile ou n’ont pas réalisé les mêmes dons, ils devront rembourser l’argent avancé par le fisc en septembre prochain. A l’inverse, les personnes qui effectuent pour la première fois des dons à des associations ou se mettent à employer cette année une personne à domicile ne bénéficieront d’une réduction d’impôt qu’à partir de l’été prochain.
Les dispositifs de défiscalisation éligibles à l’acompte de 60 % sont les suivants : l’emploi à domicile, les frais de garde d’enfants, les cotisations syndicales, les dépenses en Ehpad, les dons aux œuvres ou encore les investissements locatifs (loi Censi-Bouvard, Loi Pinel, Loi Duflot, Scellier).

https://bfmbusiness.bfmtv.com/france/prelevement-a-la-source-l-ecueil-des-niches-fiscales-1601639.html

 

Laisser un commentaire