Les prestations sociales représentent 23% du revenu disponible brut ajusté

A côté des revenus tirés de l’activité comme les salaires ou les revenus mixtes des entrepreneurs individuels et des professions libérales, de la propriété (dividendes et les intérêts), il y a les prestations sociales en espèces (pensions retraites, allocations chômage, familiales, RSA…) auxquelles s’ajoute une ligne fondamentale qui complète les ressources des Français : les transferts sociaux en nature. Ils correspondent aux biens et services individuels fournis par la puissance publique (remboursements de soins, de médicaments, scolarité gratuite, aides au logement, etc.).
Amour de l’immobilier, convention comptable mais plus fondamentalement importance des dépenses des ménages socialement assurée sur la base des besoins de chacun plus que de ses ressources expliquent non seulement l’importance de l’épargne en France, mais aussi, autre paradoxe apparent, que dans un pays de retraite par répartition on capitalise beaucoup aussi. … ce qui est à l’origine du haut niveau de vie relatif des retraités par rapport aux actifs.

https://www.xerficanal.com/economie/emission/Alexandre-Mirlicourtois-Et-pourtant-les-Francais-epargnent-vraiment-beaucoup-_3746797.html

 

Laisser un commentaire