Heures supplémentaires : réduction des cotisations salariales

Depuis le premier janvier, le taux de la réduction est égal à la somme des taux de chacune des cotisations d’assurance vieillesse d’origine légale et conventionnelle rendue obligatoire par la loi à la charge du salarié, dans la limite d’un taux maximum 11,31 %. Mathématiquement, cette limite de 11,31 % correspond à la somme des cotisations salariales d’assurance vieillesse (0,40 % + 6,90 %) et des contributions de retraite complémentaire AGIRC-ARRCO pour un salarié rémunéré en deçà du plafond, dans le cas général (3,15 % de retraite + 0,86 % de contribution d’équilibre général).
Décret 2019-40 du 24 janvier 2019, JO du 25

http://interetsprives.grouperf.com/depeches/42982.html

 

Laisser un commentaire