Le client de l’agent immobilier est protégé contre sa propre malhonnêteté

Un propriétaire a caché un projet qui dévalorisait la maison à un acquéreur mais ce dernier a obtenu l’annulation de la vente. Il a attaqué en justice l’agent immobilier pour être indemnisé. Il lui reprochait de ne pas avoir révélé au premier acquéreur le projet de rocade alors qu’ils étaient à l’origine d’accord pour le cacher.
La justice, après des hésitations, lui a donné raison. Même si ce propriétaire peu honnête savait ce qu’il faisait en dissimulant ce qui allait dévaloriser son bien, l’agent immobilier, chargé de vendre, devait l’avertir. Son devoir de conseil de professionnel envers son client profane l’obligeait à s’assurer que rien n’était caché à l’acheteur et lui interdisait de respecter la dissimulation du vendeur.

https://www.mieuxvivre-votreargent.fr/immobilier/2019/01/26/le-client-de-lagent-immobilier-est-protege-contre-sa-propre-malhonnetete/

 

Laisser un commentaire