Départ de France : Ce qu’on ne nous dit pas

Le rapport de l’administration fiscal sur les départ hors de France mérite tout d’abord que l’on rappelle que l’on ne demande pas leurs motivations aux émigrants et que l’on ne connait donc si le motif de départ est principalement fiscal (et donc s’il pourrait être remise en cause pour l’abus de droit… mais c’est un autre débat).
Dans le débat des chiffres, on oppose toujours que seul un faible pourcentage des contribuables s’en vont. D’après le rapport, 60 foyers sont partis avec un revenu fiscal de référence moyen de 1 650 000 Euros en 2015. En 2016, ce sont 118 redevables à l’ISF qui sont partis avec un patrimoine moyen de 9,5 millions d’euros.
Il faudrait donc peut être ramener ces départs non pas aux redevables dans leur entier mais par rapport au 1% les plus riches dont ils font partis…

http://www.etudes-fiscales-internationales.com/media/00/01/951972174.pdf

 

Laisser un commentaire