Piratage : sans preuve de fraude, la banque rembourse

En cas de débit frauduleux sur un compte, la banque doit créditer les sommes prélevées. Toutefois, elle peut refuser, si elle réussit à prouver que son client a eu un comportement fautif.
La Cour de Cassation rappelle qu’il appartient à la banque de prouver que celui-ci, qui nie avoir autorisé une opération de paiement, a agi frauduleusement ou n’a pas satisfait, intentionnellement ou par négligence grave, à ses obligations. Selon eux, la preuve d’une négligence grave ne peut se déduire du seul fait que l’instrument de paiement ou les données personnelles qui lui sont liées ont été utilisés.

http://leparticulier.lefigaro.fr/article/piratage-sans-preuve-de-fraude-la-banque-rembourse/

 

Laisser un commentaire