La gestion de patrimoine et les futurs retraités menacés par la pyramide des âges

Pour la gestion du patrimoine, elle conduit à anticiper un vieillissement massif, assorti d’une féminisation des détenteurs du capital. Le premier point entraine nécessairement un problème pour les retraites et appelle clairement à jouer sur les trois leviers disponibles : une hausse des cotisations, un recul de l’âge de départ et une diminution des prestations servies. Sur le plan patrimonial, il en découle une nécessité croissante pour les actifs d’épargner sur la durée pour limiter la baisse de leur niveau de vie à compter du jour de la disparition de leur force de travail. Cette épargne devra aller vers les actions ou, pour accroître la souhaitable diversification et décorrélation de leurs actifs, vers des placements à l’étranger. Ceci risque de poser problème car, d’après l’auteur, les femmes sont moins tolérantes au risque que les hommes.
Le vieillissement va entrainer également plus de dépendance et, à tout le moins, une généralisation de la mise en œuvre des techniques de protection : à l’image de la curatelle, de la tutelle et des mandats de protection future.

https://www.capital.fr/votre-argent/la-gestion-de-patrimoine-et-les-futurs-retraites-menaces-par-la-pyramide-des-ages-1329416

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :