En 2050, l’Europe aura perdu la population du Portugal en habitants

Selon les projections démographiques de l’ONU, la bascule est prévue en 2030, date à partir de laquelle la population des pays membres de l’Union Européenne (Royaume-Uni compris) va commencer à décroitre et perdre près de 10 millions d’habitants à l’horizon 2050. C’est un peu comme si le Portugal était rayé de la carte durant cet intervalle. Si l’attention est portée sur les 20 – 64 ans, c’est-à-dire la population en âge de travailler, la bascule ce n’est plus 2030, mais maintenant. La saignée est impressionnante, plus de 48 millions de travailleurs en moins selon les projections de l’ONU entre 2015 et 2050, c’est quasiment l’équivalent de la force de travail allemande qui est appelée à disparaitre de l’UE. Or on touche là, à l’une des sources principale de la croissance, c’est-à-dire le volume de travail mobilisable.
Mais il y a un facteur aggravant en Europe : la poursuite par les pays membres de leur intérêt particulier dans un espace où pourtant devrait prévaloir l’intérêt commun. On connait déjà la concurrence fiscale et sociale, il faut désormais intégrer une troisième dimension, la concurrence démographique, bien compris comme étant la capacité prédatrice d’un État à siphonner les talents de ses plus proches voisins.

https://www.xerficanal.com/economie/emission/Alexandre-Mirlicourtois-La-catastrophe-demographique-europeenne_3746993.html

europe-550181_960_720

 

Laisser un commentaire