Le niveau de vie des retraités deviendra inférieur à la moyenne dans une dizaine d’années

Le rapport que le Conseil d’orientation des retraites publiera jeudi, que l’Opinion s’est procuré, fait apparaître un déficit en 2022 proche de 10 milliards d’euros, soit deux fois plus que ce qui était prévu il y a encore un an.
« Le système de retraite reviendrait à l’équilibre en 2042 dans le scénario à 1,8% de croissance et en 2056 dans le scénario à 1,5%, après des besoins de financement de l’ordre de 0,5% à 0,6% [du PIB] entre 2023 et le milieu des années 2030, puis dégagerait des excédents jusqu’à la fin de la période de projection (respectivement 0,9% et 0,2% du PIB en 2070) », selon le rapport du COR. A l’inverse, le système de retraite resterait durablement en besoin de financement en cas de croissance des revenus d’activité inférieure à 1,5% par an à long terme.
Aujourd’hui, les pensions nettes représentent en moyenne 66 % des revenus nets du travail. Ce taux serait en forte baisse à l’échéance 2070, selon les projections du COR, et « varierait entre 42 % et 19 % en 2070 ». Cette baisse est relative: les pensions continueraient de croître en euros constants, mais elles seraient de plus en plus faiblardes par rapport aux revenus des actifs. Le pouvoir d’achat des retraités serait à peu près maintenu, grâce à l’indexation des pensions sur les prix (qui peut cependant être annulée ou réduite par l’exécutif), mais ils profiteraient moins de la croissance que les actifs, dont les salaires augmenteraient plus fortement que les prix.

https://www.lopinion.fr/edition/economie/niveau-vie-retraites-deviendra-inferieur-a-moyenne-dans-dizaine-d-189524

people-1394377_960_720

 

Laisser un commentaire