Âge, déficit, gagnants et perdants… Ce qu’il faut savoir sur les retraites à points

Les effets de la transformation de notre système de retraites en un système par points sont décryptés dans une série d’études publiées le 26 juin par l’Institut des politiques publiques.
« Le désavantage d’un âge pivot comme âge de référence est que cet âge est identique pour tous les assurés, quelle que soit leur durée de carrière », soulignent les chercheurs. En clair, cela pénalisera ceux qui ont commencé à travailler le plus tôt. A la place, l’Institut des politiques publiques préconise de définir un âge de référence individualisé qui correspondrait à l’âge auquel l’assuré a accumulé assez de points pour toucher une retraite équivalente à 75% de son salaire.
Les économistes suggèrent trois règles d’or de gestion. Primo, les points, qui permettront de calculer les futures pensions, doivent progresser au même rythme que le salaire moyen. Secundo, le taux de conversion des points en retraites doit diminuer à mesure que l’espérance de vie augmente. Troisième règle: la première pension versée ne doit pas être fixée à un niveau trop élevé afin de permettre une marge de progression régulière tout au long de la durée de la retraite.
Le principal changement qui va redistribuer les cartes est la fin du calcul des pensions par rapport aux vingt-cinq meilleures années de salaire. « Comme les carrières les plus dynamiques sont généralement associées aux salaires les plus élevés, cette règle actuelle implique un effet antiredistributif », notent les économistes.

https://www.challenges.fr/patrimoine/retraite/age-deficit-gagnants-ce-qu-il-faut-savoir-sur-les-retraites-a-points_660625

elders-401296_960_720

 

Laisser un commentaire