Modalités d’exercice du droit de renonciation à l’option pour le régime des sociétés de capitaux

L’article 50 de la loi n° 2018-1317 du 28 décembre 2018 de finances pour 2019 a créé une exception au principe d’irrévocabilité de cette option pour l’impôt sur les sociétés en offrant la possibilité aux sociétés et organismes ayant opté pour leur assujettissement à cet impôt d’y renoncer sous certaines conditions. Par ailleurs, l’article 1655 sexies du CGI permet aux EIRL d’opter pour leur assimilation à une EURL ou à une EARL. Cette option est irrévocable et vaut également option pour l’impôt sur les sociétés. L’article 50 de la loi n° 2018-1317 du 28 décembre 2018 précitée a créé une exception au principe d’irrévocabilité de cette option pour l’impôt sur les sociétés en offrant la possibilité aux EIRL de renoncer, sous certaines conditions, à cette option, sans renoncer pour autant à leur assimilation à une EURL ou EARL. Le présent décret a pour objet de préciser les modalités pratiques d’application de ce droit de renonciation à l’option pour l’impôt sur les sociétés.

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000038695915&dateTexte=&categorieLien=id

making-a-budget-tracking-finances

 

Laisser un commentaire