Et si les dépôts d’argent à la banque devenaient payants ?

« L’investisseur nous confie son argent comme s’il louait un coffre-fort et ce sont les frais de cette location que reflètent les taux négatifs » expliquait récemment Anthony Requin, patron de l’Agence France Trésor, chargée de placer la dette française sur les marchés.
Pour l’épargnant, avec la baisse des taux, en tenant compte de l’inflation, le rendement de l’épargne financière dans la zone euro est donc aujourd’hui très faible voire négatif. Pis, les épargnants vont bientôt devoir payer pour mettre leur épargne au chaud. En Suisse, anticipant une nouvelle baisse des taux en zone euro, plusieurs banques ont décidé de facturer les dépôts de leurs clients. Crédit Suisse réclame un taux de 0,4 % sur les dépôts supérieurs à 1 million d’euros à partir de septembre. UBS a décidé de facturer, dès le mois de novembre, un taux de 0,6 % à ses clients particuliers qui conservent plus de 500 000 euros sur leurs comptes courants.
En France, les banques déclarent, la main sur le cœur, ne pas vouloir arriver à une facturation des dépôts. Jusqu’à quand ?

https://www.forbes.fr/finance/banque-comment-la-baisse-des-taux-va-se-retourner-contre-les-clients/

business-3167295_960_720

 

Laisser un commentaire