Près de 40 % des investissements directs étrangers faits à des fins d’optimisation fiscale

L’étude menée par le Fonds monétaire international (FMI) et l’Université de Copenhague indique que près de 40 % des investissements directs étrangers (IDE) dans le monde sont réalisés à travers des « sociétés vides » sans « réelles activités commerciales ».
Selon les chercheurs, près de la moitié de ces IDE « fantômes » étaient basés au Luxembourg et aux Pays-Bas. Suivent des pays d’Outre-mer comme les Iles vierges britanniques ou encore les Bermudes. « Apple ne produit, ni ne conçoit, ni ne développe ses iPhones et ses systèmes d’exploitation en Irlande, pourtant, l’un des investissements directs étrangers les plus importants des États-Unis est la participation d’Apple dans sa filiale irlandaise », indique Brad Setser, économiste au « Council on Foreign Relations » de New York.
Dans certains pays, la part de ces investissements a grimpé de façon fulgurante. Au Royaume-Uni, par exemple, alors qu’ils représentaient 3 % en 2009, ils atteignent désormais 18 % en 2017.

https://www.lesechos.fr/monde/enjeux-internationaux/pres-de-40-des-investissements-directs-etrangers-faits-a-des-fins-doptimisation-fiscale-1130017

apple-1853259_960_720

 

Laisser un commentaire