Assurance vie: «Il faut renoncer aux produits en euros» (ACPR)

Alors que le taux à 10 ans de la France est passé symboliquement depuis fin juin en territoire négatif, Bernard Delas, vice-président de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) met en garde les assureurs vie et dommages face à la diminution des rendements des actifs.
Le régulateur redoute deux types de scénarios, structurants pour le secteur: « Pour schématiser, deux situations sont possibles. Une remontée brutale des taux ou la prolongation pour une durée très longue de l’environnement de taux bas que nous connaissons actuellement. Dans le premier cas, le marché serait confronté à une grave crise obligataire. C’est un scénario redouté et nous sommes attentifs à ce que les assureurs prennent les dispositions pour être, le cas échéant, prêts à l’affronter dans les meilleures conditions possibles », rappelle Bernard Delas. Et de prévenir: « Dans le deuxième cas, les défis à relever pour s’adapter à la persistance de l’environnement de taux très bas qui prévaut aujourd’hui sont tout aussi considérables. »
« Il faudra aussi renoncer aux produits en euros offrant à la fois la protection du capital et une liquidité permanente. Les assureurs devront imaginer de nouvelles offres et, étape par étape, habituer leurs clients à prendre une part de risque. C’est une question de pédagogie et d’éducation financière. »

https://www.argusdelassurance.com/epargne/assurance-vie/assurance-vie-il-faut-renoncer-aux-produits-en-euros-acpr.152410

hands-heart-house

 

Laisser un commentaire