Épargne retraite: quelles sont les règles de déduction pour les nouveaux PER ?

Que vos versements soient déductibles de votre revenu global ou de vos revenus professionnels, cette déduction n’est intéressante que si vous êtes imposable. Et si vous l’êtes, elle sera d’autant plus que vous êtes fortement imposé.
Avec le PER, vous avez la possibilité de renoncer à la déduction de vos versements. Ce qui n’est pas le cas avec un PERP ou un contrat Madelin. L’intérêt de cette renonciation? Elle vous permet de bénéficier d’une fiscalité plus clémente à la sortie. En cas de sortie en capital, vous ne serez taxé que sur la part du capital représentative des produits accumulés pendant la phase d’épargne (la part du capital représentative de vos versements échappera à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux alors qu’elle est soumise à l’impôt sur le revenu si vous avez déduit vos versement). Et si vous préférez une sortie en rente, vous ne serez taxé – IR et prélèvements sociaux – que sur une fraction de vos arrérages: cette fraction est de 40 % pour une sortie en rente entre 60 ans et 69 ans (30 % après 69 ans).

https://www.capital.fr/votre-retraite/epargne-retraite-quelles-sont-les-regles-de-deduction-pour-les-nouveaux-per-1352262

accounting-761599_960_720

Laisser un commentaire