Les banques françaises détiennent 124 milliards d’euros de créances douteuses

Les prêts non-performants détenus par les établissements de crédit français représentent 2,6% des prêts totaux consentis par ces institutions.
Les «NPLs», pour «non-performing loans», sont des prêts que l’emprunteur ne rembourse pas, en partie ou totalement. Plus précisément, il s’agit de ceux dont le retard de paiement dépasse 90 jours et que le prêteur aura peu de chance de voir remboursés.
L’Hexagone figure derrière l’Italie, dont les NPLs, en valeur, s’approchent des 140 milliards d’euros, mais se classe loin devant la Grèce (83 milliards d’euros), le Royaume-Uni (57 milliards) et l’Allemagne (33 milliards d’euros).

https://www.lefigaro.fr/conso/les-banques-francaises-detiennent-124-milliards-d-euros-de-creances-douteuses-20191021

paper-3224638_960_720

Laisser un commentaire