Retraites: clause de grand-père et fin des régimes spéciaux

Dans cette interview, Emmanuel Macron n’a pas fermé la porte à une éventuelle « clause du grand-père », consistant à appliquer la réforme des retraites uniquement aux nouveaux entrants sur le marché du travail. « Le gendarme que j’embauche demain, il rentre dans le nouveau système, lui », s’est-il contenté de souligner. Cela aboutirait à décaler d’une quarantaine d’années la mise en œuvre de la réforme Delevoye, au moins pour une partie des travailleurs.
Mais la contrepartie de cette bienveillance, c’est la fin des régimes spéciaux. « Les régimes spéciaux, on ne peut pas dire que ça va durer toute l’éternité », a martelé Emmanuel Macron, refusant que l’on continue à embaucher des cheminots « au même régime favorable qu’il y a 40 ans ou même un régime plus favorable ». C’est d’ailleurs ce qui va se passer dès janvier à la SNCF, où les nouveaux entrants ne bénéficieront plus du statut et cotiseront au régime général.

https://www.lesechos.fr/economie-france/social/reforme-des-retraites-macron-sonne-la-fin-des-regimes-speciaux-1143560

people-1394377_960_720

Laisser un commentaire