Le Fichier des Écritures Comptables fait évoluer le contrôle fiscal

La DGFiP a revu ses méthodes et processus pour placer le FEC au centre du contrôle fiscal. Elle se dote de technologies capables de cibler précisément les entreprises à contrôler, notamment en croisant les bases de données des différentes administrations (Mission Requête et Valorisation). Les algorithmes de data-mining développés par Bercy traitent exhaustivement les données des entreprises.
Dans ce contexte, il est évident que l’entreprise a intérêt à vérifier elle-même son Fichier des Écritures Comptables, afin de corriger ou expliquer les anomalies en amont de toute demande du vérificateur. L’administration a mis à disposition un logiciel de contrôle de la structure du FEC (Test Compta Demat), des solutions plus complètes existent sur le marché. Aux entreprises désormais de systématiser l’analyse de leur FEC à la clôture de chaque exercice comptable, voire même avant. En effet, en vérifiant les écritures avant leur validation définitive, il est possible de corriger certaines anomalies et ainsi présenter un FEC exempt d’erreurs en cas de contrôle.

https://www.daf-mag.fr/Thematique/reglementation-1243/Breves/Le-nouveau-visage-du-controle-fiscal-343762.htm

blur-1853262_960_720

Laisser un commentaire