Le négoce philatélique tient son salon annuel

Le 73e Salon philatélique d’automne ouvre ses portes le jeudi 7 novembre, à l’Espace Champerret, à Paris, pour trois jours. Plus importante bourse aux timbres de l’année organisée par la Chambre syndicale française des négociants et experts en philatélie (CNEP), avec la présence d’une cinquantaine de négociants français et étrangers et huit postes étrangers (Espagne, Finlande, Kirghizistan, Monaco, Nations unies, Suisse, Ukraine), elle est aussi l’occasion pour La Poste de proposer un programme fourni d’émission de nouveaux timbres.
Le catalogue Yvert et Tellier 2020, « bible » de la cote des timbres de France, fait apparaître des hausses ponctuelles pour les timbres classiques et les modernes tout en se rapprochant de plus en plus d’une encyclopédie. Si disparaissent les définitions inutiles de « cadres variés », « décentré », « légende », apparaissent en revanche « « aérogramme », « flamme », « interpanneaux » ou « mon timbre à moi »… Le lexique montre désormais, par exemple, une « impression sur raccord », un « défaut d’essuyage », ou un « piquage à cheval ».
Attention cependant: rappelons que les cotes des catalogues ne sont en rien un prix de vente courant. Ainsi, par exemple, la maison Calves à Paris propose l’année 1940 complète à 44 euros (pour 207 euros de cote).

https://www.lemonde.fr/argent/article/2019/11/06/le-negoce-philatelique-tient-son-salon-annuel_6018252_1657007.html

letter-447577_960_720

Laisser un commentaire