Les agents immobiliers bousculés par les géants du numérique

De nombreuses start-up ciblent les agents immobiliers pour améliorer la qualité de leur service. A l’image de Meero, qui, en proposant des prises de vues d’appartements à prix bradés, a industrialisé la retouche photo et « ubérisé » les photographes indépendants, ou Syllab, qui propose d’éditer automatiquement, en un clic, les textes des annonces, en évitant les fautes d’orthographe.
La révolution pourrait bien venir des sites d’annonces immobilières. Tout d’abord on assite à une concentration dans le secteur avec Le Bon Coin qui vient coup sur coup d’acheter A Vendre A Louer et Locasun et affiche 1,3 million d’annonces immobilières, dont 50 000 de logements neufs. Le groupe SeLoger, qui appartient à l’éditeur de presse allemand Axel Springer, multiplie lui aussi les acquisitions: Logic immo puis, récemment, MeilleursAgents, acheté 200 millions d’euros.
Les agents immobiliers en place redoutent tout autant les agences dites hybrides, qui laissent au vendeur le soin d’assurer les visites du logement en contrepartie d’honoraires forfaitaires et modestes, bien au-dessous des commissions de 4 % à 5 % du prix de vente couramment pratiquées. Au Royaume-Uni, ces agences « low cost » ont déjà conquis 7 % du marché.
Homeloop, inspiré de la société américaine Open Door, propose au vendeur de lui acheter rapidement, après expertise, son bien moyennant un rabais de 7 % sur le prix de marché, et se charge de le revendre.

https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/11/09/les-agents-immobiliers-bouscules-par-les-geants-du-numerique_6018613_3234.html

purchase-3113198_960_720

Laisser un commentaire