Depuis 1975, le temps de travail annuel a baissé de 350 heures, mais avec des horaires moins réguliers et plus contrôlés

Depuis le milieu des années 1970 jusqu’au milieu des années 2000, la durée annuelle effective du travail a diminué de 350 heures (– 17 %) en moyenne en France métropolitaine, notamment sous l’effet des lois sur la réduction du temps de travail. Elle s’est stabilisée depuis. Cette baisse a surtout bénéficié aux salariés à temps complet. Travaillant près d’une heure de moins par jour, les personnes en emploi consacrent principalement ce temps aux loisirs (+ 40 minutes) et aux soins de leurs enfants (+ 13 minutes). En revanche, sous l’influence de l’expansion du régime du forfait en jours, le temps de travail des cadres a nettement moins baissé sur cette période.
Du fait des réformes de l’impôt sur le revenu et de l’introduction de la contribution sociale généralisée, le taux moyen des prélèvements directs a augmenté entre 1975 et 2016, mais leur progressivité a diminué sur l’ensemble de la période. Alors que la part du revenu non financier total perçue par les 10 % de ménages les plus aisés avant redistribution s’est légèrement réduite de 28 % à 26 % sur la période, la part des prélèvements totaux (hors CSG activité) dont ils s’acquittent a diminué plus fortement, de 54 % à 47 %.

https://www.insee.fr/fr/statistiques/4238439?sommaire=4238781

roman-kraft-260082-unsplash

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :