Une baisse de retraite programmée pour de nombreuses femmes

Tel que formulé, le Rapport Delevoye laissait à penser que dans la plupart des situations, le dispositif serait plus favorable aux familles par rapport à la situation actuelle. De plus, il prendrait en compte également l’effort contributif, dans la mesure où il est indexé au niveau des pensions (variant lui-même en fonction des cotisations versées). A première vue, prenant le contrepied de la politique familiales issue de l’après-guerre, les grands perdants sembleraient être les seuls parents de 3 enfants…
Pourtant, les précisions apportées par le HCRR font apparaitre l’application de règles beaucoup plus préjudiciables au détriment des familles.
En effet, en contrepartie de l’instauration d’une majoration de 5% des points par un des membres du couple, et ce dès le premier enfant, deux dispositifs existants sont supprimés :
• La bonification pour l’homme et pour la femme au 3ème enfant.
• Mais aussi la majoration de durée d’assurance qui apporte 8 trimestres par enfant à la femme (sauf le cas peu usité en pratique où cette dernière accepte de partager 4 trimestres au profit du père de l’enfant).
Les 5 % de majoration s’avèrent moins avantageux que le système actuel aussi bien pour les femmes seules que pour les familles nombreuses. Cependant, pour les familles de 3 enfants et plus, la perte sera conséquente: elle sera ainsi de 18,66% pour les parents de 3 enfants ayant cotisé 38 ans et de 24,65% s’ils ont cotisé 43 ans.

https://www.institut-de-la-protection-sociale.fr/publication/contribution-de-linstitut-de-la-protection-sociale-a-la-2-eme-phase-de-concertation/

woman-1246587_960_720

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :