« Bulle ou pas bulle sur le marché immobilier français ? »

D’après MeilleurTaux, il n’y aurait pas de bulle. Premièrement, la capacité d’emprunt est record et ne cesse de s’améliorer: en hausse de 45% en 10 ans et de 22% en 5 ans, à critères d’endettement équivalents. Par ailleurs, le revenu mensuel nécessaire pour emprunter 200.000 € sur 20 ans est en baisse de 600 € par rapport à 2014 (il fallait gagner 3.400 € par mois en 2014 contre 2.800 € par mois aujourd’hui) et au final le coût total (somme des intérêts) d’un emprunt de 200.000€ est en baisse de 65% en 5 ans!
Pour mémoire, plus de 90% de la production se fait en prêts amortissables. Cela signifie donc que l’endettement de chaque ménage diminue progressivement, tandis que se constitue chaque mois une épargne forcée dans l’actif patrimonial de base d’un ménage.
Enfin, concernant le taux d’effort, les banques françaises sont et restent très prudentes: elles veillent ainsi à respecter un ratio d’endettement (mensualité rapportée au revenu mensuel) proche de 33%.

https://argent.boursier.com/immobilier/points-de-vue/bulle-ou-pas-bulle-sur-le-marche-immobilier-francais-5678.html

housebuilding-1005491_960_720

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :