Le futur émissaire de l’ONU veut imposer la publication du «potentiel de réchauffement»

Le gouverneur de la Banque d’Angleterre, futur émissaire climatique de l’ONU, veut que l’évaluation et la publication des risques climatiques pour les entreprises deviennent obligatoires, a-t-il indiqué mardi dans un discours à l’occasion de la COP25 à Madrid.
Il estime notamment qu’« à ce jour, les approches pour mesurer et gérer les implications financières des changements climatiques pour les investissements ont été inadéquates » et qu’il faut élargir les critères de mesure de l’impact climatique par les entreprises. D’après lui, la mesure de l’empreinte carbone n’est pas assez prédictive, le désinvestissement se focalise uniquement sur les secteurs les plus émetteurs de CO2 et les investissements dits « verts » sont encore trop réduits.

https://www.ledevoir.com/economie/568809/le-patron-de-la-banque-d-angleterre-veut-imposer-la-publication-du-risque-climatique-des-entreprises

women-1209678_960_720

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :