La réforme des retraites ou l’histoire d’un nouveau hold-up des papy-boomers

La logique financière semble pour sa part implacable face au défi posé par la démographie: le ratio des 20-59 ans sur celui des 60 ans et plus diminue continuellement, et poursuivra sa chute: d’environ 1,8 actuellement, il passera à 1,3 à l’horizon 2070 (alors qu’il équivalait 2,76 en 1990). Sur l’équité, il semble pourtant qu’il y ait un grand oublié dans la réforme: les actuel·les retraité·es. Il est en effet envisagé de faire peser sur les seuls actifs et actives le poids de la réforme, alors qu’aujourd’hui on est déjà confronté à une très grande iniquité intergénérationnelle, à deux niveaux.
D’une part, les papy-boomers (génération du baby-boom qui vient de partir en retraite) ont relativement moins contribué, via leurs cotisations, au système de répartition pour financer les pensions de leurs aîné·es (en moins grand nombre), que ne cotisent actuellement les personnes dans la vie active. D’autre part, ils ont bénéficié d’un âge de départ en retraite substantiellement plus faible que celui que connaîtront leurs descendant·es.

http://www.slate.fr/story/185360/reforme-retraites-nouveau-hold-up-papy-boomers-contribution-retraites-aises

person-731423_960_720

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :