Avez-vous intérêt à souscrire au nouveau plan d’épargne-retraite ?

Pour autant, le PER fait souffler un vent nouveau sur l’épargne-retraite, car, contrairement au PERP actuel, il ne « gèle » pas le capital à vie. Il devrait donc connaître un plus large succès que le PERP, dont la seule issue était la rente viagère au terme pour 80 % au moins de l’épargne constituée.
Le plan d’épargne-retraite n’est pas pour autant un produit fait pour tout le monde. S’il laisse à la sortie la liberté de récupérer son épargne sous n’importe quelle forme, il continue à bloquer les sommes versées jusqu’à l’âge du départ à la retraite. Les seuls cas où l’épargne pourra être retirée avant la retraite sont limités: l’achat d’une résidence principale et les accidents de la vie, tels le décès, l’invalidité, ou une fin de droit à l’allocation-chômage.
« C’est un produit qui s’adresse principalement aux contribuables imposés dans une tranche marginale à 30 %, estime Marion Capèle, responsable patrimoniale chez Natixis Wealth Management. Dans ce cas, l’économie d’impôt justifie le blocage des capitaux jusqu’à la retraite. »
Cela dit, les personnes qui souhaitent se constituer un capital pour la retraite dans ce cadre disposent de deux options, en choisissant soit un PER assurance, soit un PER compte-titres. A l’heure actuelle, à notre connaissance, seuls les PER assurance existent, car les professionnels les estiment plus intéressants.

https://www.lemonde.fr/argent/article/2020/02/18/avez-vous-interet-a-souscrire-au-nouveau-plan-d-epargne-retraite_6029917_1657007.html

woman-1246587_960_720

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :