Budget de l’UE: il manque 75 milliards à cause du Brexit, Paris refuse qu’on ampute la PAC

Alors que le budget de l’UE pour la période 2021-2027 représente la traduction la plus concrète des priorités des États membres, l’équation s’annonce encore plus délicate à résoudre qu’à l’accoutumée.
Le bloc doit en effet concilier le financement de défis coûteux comme la lutte contre le réchauffement climatique et la perte de recettes résultant du départ fin janvier du Royaume-Uni, deuxième contributeur net au budget communautaire derrière l’Allemagne, qui laisse un trou de 75 milliards d’euros sur l’ensemble de la période.
L’Autriche, le Danemark, les Pays-Bas et la Suède – quatre contributeurs nets au budget communautaire, surnommés les « quatre frugaux » – veulent limiter le budget européen à 1,0% du revenu national brut (RNB). Quant à l’Allemagne, premier contributeur net, elle est prête à aller un peu plus loin même si le chiffre de 1,07% est trop élevé pour elle.
Mais l’éventualité de coupes dans la Politique agricole commune (Pac) est inacceptable pour la France, premier producteur agricole européen. Les dirigeants des Vingt-Sept vont donc discuter de l’éventualité de mettre en place une nouvelle taxe sur les plastiques non recyclés ou encore de rediriger vers le budget communautaire une part des recettes des marchés européens du carbone. D’autres taxes sont également déjà en discussions, parfois depuis plusieurs années, comme une taxe européenne sur le numérique, une taxe sur les transactions financières, une taxe sur les vols intra-européens ou encore une taxe carbone aux frontières sur les produits importés.

https://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/budget-de-l-ue-il-manque-75-milliards-a-cause-du-brexit-paris-refuse-qu-on-ampute-la-pac-840190.html

flag-1198978_960_720

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :