Vu de l’étranger: l’immobilier au cœur de la bataille de Paris

Il n’y a plus aucun doute: la « folie immobilière » fait la « course en tête » des sujets pour la bataille des municipales à Paris, indique le quotidien suisse Le Temps. Il faut dire qu’à l’été 2019 « un plafond a été crevé »: le seuil des 10 000 euros le mètre carré a été symboliquement dépassé, explique Belgique Le Soir. « Qui peut se payer ça ? » commentent d’ailleurs dans le journal deux retraitées devant une agence immobilière d’Issy-les-Moulineaux.
Résultat? « Les familles s’en vont, des classes ferment et le tourisme a envahi le cœur historique. La capitale, l’une des trois villes les plus chères du monde [derrière Londres et New York] change de visage. »
Les classes moyennes se retrouvent ainsi « chassées de la ville », ajoute Die Welt.
On peut également lire que le 19e devient l’arrondissement préféré des Parisiens prêts à tout pour être propriétaires dans la capitale sans se ruiner. C’est que l’arrondissement est à ce jour l’un des moins chers de la capitale avec un prix moyen estimé à 8 413 euros/m² selon MeilleursAgents. « Cependant les prix flambent dans ce quartier. En un an, ils ont progressé de 8,9 %. C’est l’une des plus fortes hausses à Paris. » (https://www.lemonde.fr/argent/article/2020/02/24/immoblier-a-paris-le-19e-arrondissement-terre-d-accueil_6030587_1657007.html)

https://www.courrierinternational.com/article/vu-de-letranger-municipales-limmobilier-au-coeur-de-la-bataille-de-paris

paris-1836415_960_720

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :