Immobilier locatif: les travaux imprévus coûtent en moyenne 240 euros par an aux propriétaires

Pour un investissement locatif, il faut prendre en compte le budget des travaux liés aux aléas du quotidien. Mais quel est-il? Le site Flatlooker a calculé la moyenne de ces dépenses pour les propriétaires. « Tous les ans, dans son business plan, il faudra intégrer un ou deux incidents imprévus dans le logement », précise le cofondateur de la plateforme Nicolas Parisot. Évidemment, cela varie énormément d’un logement à l’autre, selon la date de construction, son état général, la nature de l’incident, etc… Les aléas les plus fréquents sont ceux autour de la plomberie et du chauffage, qui adviennent en moyenne tous les ans. Viennent ensuite les problèmes d’électroménager et d’ameublement, tous les deux ans puis les dégâts des eaux, environ tous les 2,5 ans.
Les factures qui pèsent le plus lourd pour les bailleurs concernent la plomberie et le chauffage: 40% du budget moyen annuel de 240 euros, soit 96 euros. Le deuxième poste de dépenses correspond à l’aération et l’humidité, avec 17% des travaux, soit 41 euros par an en moyenne.

https://www.mieuxvivre-votreargent.fr/immobilier/2020/02/24/immobilier-locatif-les-travaux-imprevus-coutent-en-moyenne-240-euros-par-aux-proprietaires/

key-2323278_960_720

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :