Retraites complémentaires Agirc-Arrco: cette concentration du marché qui inquiète la Cour des comptes

Si la Cour des comptes relève les efforts de l’Agirc-Arrco en matière de gestion financière, elle alerte dans son rapport annuel sur le poids parfois trop important des groupes de protection sociale.
Le mouvement de concentration que connaît ce secteur depuis près de 30 ans fait qu’aujourd’hui, quatre groupes gèrent à eux-seuls 94% de l’Agirc-Arrco: Malakoff Médéric Humanis (près de 40%), AG2R La Mondiale (environ 25%), Alliance Pro avec notamment Pro BTP (18%) et Klésia (11%). Une concentration qui inquiète la Cour des comptes. « Les stratégies des GPS peuvent s’écarter des objectifs du régime. À titre d’exemple, selon la résolution adoptée par les partenaires sociaux en application de l’accord de 2013, un groupe ne devrait pas représenter plus de 30 % des opérations du régime, pour assurer une dispersion suffisante des risques de gestion et limiter les risques liés au droit de la concurrence », prévient-elle. Or ce n’est plus le cas depuis le rapprochement des groupes Humanis et Malakoff-Médéric.

https://www.capital.fr/votre-retraite/retraites-complementaires-agirc-arrco-cette-concentration-du-marche-qui-inquiete-la-cour-des-comptes-1363011

hands-2906458_960_720

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :