Comptes inactifs: ce que votre banque conserve dans ses coffres

Plus de 45.000 tel est, selon un récent pointage de l’ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution), le total des comptes bancaires détenus par des centenaires n’enregistrant plus de mouvements. Le nombre de têtes grises à dépasser cet âge honorable atteignant péniblement les 21.000 en France, autant dire qu’une grande part de ces clients dormants sont depuis belle lurette… décédés.
D’après Capital.fr, alors que la loi ne les oblige aucunement à rechercher les héritiers, les banques font-elles preuve de bonne volonté? Comme le montre notre compilation, inédite, du nombre de comptes inactifs, ainsi que des montants inscrits sur ces comptes, on est en droit d’en douter. Seconde surprise de notre décompte: après trois ans d’application de la loi, le stock de comptes dormants est loin de fondre. C’est ainsi que, selon nos calculs, entre fin 2017 et fin 2018, sur un périmètre comparable, le nombre de comptes inactifs n’a diminué que de 5%, pour des encours globaux en hausse de… 17%! Et c’est 6,3 milliards d’euros, inscrits sur près de 6,4 millions de comptes, qui étaient en souffrance fin 2018, un montant légèrement supérieur à la dernière évaluation de l’ACPR, à fin 2016.

https://www.capital.fr/votre-argent/comment-les-banques-ponctionnent-les-comptes-inactifs-1363175

business-3224643_960_720

Laisser un commentaire