Les banques prises dans la tourmente du coronavirus

Les institutions financières se sont effondrées en Bourse, lundi 9 mars. Les marchés anticipent une hausse des crédits douteux face à l’incapacité de nombreuses entreprises à rembourser leurs prêts.
La journée du lundi 9 mars 2020 restera dans la mémoire des banquiers comme celle d’un krach de l’industrie financière. Sur un marché paniqué par l’épidémie de Covid-19 et la chute des prix du pétrole, les titres des grandes institutions se sont effondrés en Bourse, clôturant en baisse de plus de 17 % pour Société générale et Natixis, de 12 % pour BNP Paribas, de 16 % pour Crédit agricole, de 13 % pour Deutsche Bank ou de 9 % pour Barclays, pour ne citer que les établissements européens.
« Nous sommes d’abord face à un choc économique. Il ne s’agit pas d’une crise financière, affirme Nicolas Véron, économiste aux centres de réflexion européen Bruegel et américain Peterson Institute. Mais ce ne sera pas sans conséquences pour les banques. Les risques dépendront de l’ampleur de la crise économique. » Le risque, cette fois, ne vient pas des prêteurs, mais de la capacité des acteurs économiques à rembourser. « Le problème est de l’autre côté du manche, si l’on compare avec la crise de 2008 », résume M. Véron.

https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/03/10/les-banques-prises-dans-la-tourmente-du-coronavirus_6032446_3234.html

adult-3327336_960_720

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :