Perdre gros juste avant la retraite

La grande volatilité des marchés, particulièrement leur chute depuis une semaine, frappe durement les investisseurs proches du départ à la retraite. C’est qu’ils n’ont plus le temps d’attendre que les marchés remontent pour alimenter leur pécule de retraite. C’est aussi le moment de vérifier la part de fonds prudents et de liquidités dans le portefeuille du futur retraité. Celui-ci devrait disposer de suffisamment d’actifs insensibles à la volatilité de manière à pouvoir décaisser de cinq à sept années de trésorerie. Cela lui laissera le temps de voir les marchés financiers retrouver des couleurs, et renouer avec les rendements sur la partie plus vigoureuse de son portefeuille.
Si le stress est trop important, le futur retraité pourrait ultimement retirer l’équivalent d’une année de dépenses personnelles. Il pourrait alors cesser de s’inquiéter en permanence, et commencer à réfléchir à moyen terme.
Enfin, il reste une dernière option: retarder le moment de partir à la retraite.

https://www.conseiller.ca/nouvelles/economie/perdre-gros-juste-avant-la-retraite/

people-1394377_960_720

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :