Confinement: le plan du gouvernement pour éviter la déroute à des milliers de copropriétés

L’interdiction de rassemblements liée à la crise du coronavirus va entraîner l’annulation de centaines de milliers d’assemblées générales de copropriétés. Pour éviter que certaines d’entre elles se retrouvent sans syndic, et donc dans l’illégalité, le gouvernement a décidé des mesures de flexibilité. Les syndics procèdent d’ailleurs déjà aux annulations de réunions programmées. Et, « étant donné les délais légaux de convocation (21 jours minimum, ndlr), aucune assemblée générale ne pourra se tenir avant mi-mai », rappelle Rachid Laaraj, fondateur du courtier en syndic Syneval. Tout en sachant que la durée de confinement pourrait durer plus longtemps… L’enjeu est de taille: la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim) estime à 350.000 le nombre de réunions de copro qui devaient se tenir d’ici le 30 juin.
Bien conscients du problème, la Fnaim et l’Unis, l’Union des syndicats immobiliers, appelaient ces derniers jours le gouvernement à prendre des dispositions pour permettre de reporter les AG à venir en toute sécurité juridique et ainsi éviter un foisonnement des mises sous tutelle.

https://www.capital.fr/immobilier/confinement-le-plan-du-gouvernement-pour-eviter-la-deroute-a-des-milliers-de-coproprietes-1365089

https _blogs-images.forbes.com_julianmitchell_files_2017_08_mortgage-technology-1200x633

Laisser un commentaire