Le dollar canadien attaqué de toutes parts

La devise canadienne est attaquée de deux côtés en même temps, explique Krishen Rangasamy, économiste principal de la Banque Nationale. « La chute brutale des prix du pétrole fait baisser le dollar et la crise du coronavirus entraîne les investisseurs vers les valeurs refuges, ce qui favorise le dollar américain. »
Le pétrole canadien, qui se vend toujours au rabais par rapport au WTI (prix du brut de référence américain), est tombé sous les 10 $US le baril, du jamais-vu. La guerre des prix que se livrent les deux pays pourrait se prolonger. C’est la raison pour laquelle l’économiste de la Banque Nationale croit que le dollar canadien n’a pas fini de baisser. « Il devrait baisser encore avant de remonter à la fin de l’année », prévoit Krishen Rangasamy, qui ne serait pas surpris de voir la valeur du dollar américain passer à 1,48 $ canadien dans les prochaines semaines.

https://www.lapresse.ca/affaires/economie/202003/18/01-5265381-le-dollar-canadien-attaque-de-toutes-parts.php

making-a-budget-tracking-finances

Laisser un commentaire