L’impact du chômage partiel sur la retraite

Le dispositif d’activité partielle, plus communément appelé chômage partiel prévoit que pendant la période d’activité partielle, l’employeur doit verser à ses salariés une indemnité spécifique égale à 70 % de leur salaire brut horaire. De leur côté, les employeurs perçoivent une allocation financée par l’État et l’assurance chômage mais qui ne couvre qu’une partie de l’indemnité versée à leurs salariés.
Le gouvernement a annoncé qu’un décret – qui n’a pas encore été publié – devrait réformer ce dispositif, l’objectif étant de rembourser aux entreprises 100 % de l’indemnité versée aux salariés, dans la limite de 4,5 Smic.
Si la période de chômage partiel ne s’éternise pas, cela ne devrait pas avoir de conséquence pour la plupart des salariés en contrat à durée indéterminée, à temps plein, car il suffit d’avoir cotisé sur la base de 600 heures de Smic dans l’année pour valider 4 trimestres. Sinon, certains trimestres pourraient ne pas être validés.

https://www.capital.fr/votre-retraite/limpact-du-chomage-partiel-sur-la-retraite-1365496

women-2294648_960_720

Laisser un commentaire