L’arrêt du BTP va-t-il impacter plus que prévu l’économie?

Pas de télétravail possible, quasi-impossibilité de la construction de se conformer aux gestes « barrières », c’est un poids lourds de l’économie française qui est actuellement immobilisé. Très directement, le BTP c’est près de 1,5 millions d’emplois salariés auxquels il faut ajouter les quelques 320 milles emplois non-salariés soit un total de près de 2 millions de personnes. La construction emploie ainsi directement 6,4% de la main d’œuvre en France. C’est aussi une contribution à la richesse créée à hauteur de 122,6 milliards d’euros, l’équivalent de 5,1% du PIB.
Il faut néanmoins pas perdre de vue que le blocage n’est pas total et que les services d’astreinte (c’est à dire les dépannages urgents) vont rester actifs, mais cela ne peut pas représenter beaucoup plus de 10% de l’activité totale. Avec le Covid-19, c’est une perte d’activité instantanée de 11,5%. Le redémarrage de la filière ne fait pas de doute, il y a suffisamment de chantiers dans le « pipe » à terminer et de grands projets lancés. En revanche, la montée du secteur à plein régime après avril, peut s’avérer problématique, le temps que la filière en amont (cimentiers notamment) se mette en ordre de marche et que les stocks soient reconstitués. Autres écueils, le secteur est limité par ses capacités, notamment de main d’œuvre. Il y a donc peu d’effet de rattrapage à attendre: les livraisons des chantiers seront le plus souvent retardées.
Il faut donc s’attendre à un décrochage d’environ 10% cette année du BTP avec des répercussions en chaîne qui dépassent amplement son simple poids dans le PIB.

https://www.xerficanal.com/economie/emission/Alexandre-Mirlicourtois-L-impact-economique-du-coup-d-arret-du-BTP_3748524.html

breakfast-1869772_960_720

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :