1,25 milliard de travailleurs courent un risque de licenciement ou de réduction de salaire

Le marché de l’emploi affronte avec la pandémie de coronavirus sa plus « grave crise depuis la deuxième guerre mondiale », 1,25 milliard de travailleurs courant un risque de licenciement ou de réduction de salaire, estime l’Organisation internationale du travail (OIT).
Selon une nouvelle étude publiée mardi, cette agence de l’ONU estime que la pandémie du nouveau coronavirus devrait faire disparaître 6,7% des heures de travail dans le monde rien qu’au cours du deuxième trimestre de 2020, soit 195 millions d’équivalents temps plein (pour une semaine de travail de 48 heures). Les pays arabes et l’Europe devraient être fortement touchés, au regard de leur population, mais en chiffres absolus, c’est la région Asie-Pacifique qui devrait souffrir le plus, en cette période de l’année.

https://www.journaldemontreal.com/2020/04/07/pandemie-chomage-la-crise-la-plus-grave-depuis-la-deuxieme-guerre-mondiale

people-2557399_1920

Laisser un commentaire