Immobilier: ces acheteurs qui se désistent pendant le confinement

La période d’incertitude qui s’est ouverte avec le confinement lié au Coronavirus peut mettre les nerfs de certains à rude épreuve. Et les pousser à s’interroger encore plus s’ils ont signé une promesse de vente juste avant la crise ou si son délai de rétractation était censé arriver à son terme durant le confinement. Il est d’ailleurs d’autant plus facile de se poser ces questions et de revenir sur sa promesse de vente que l’ordonnance du 25 mars 2020 repousse jusqu’au 3 juillet le délai de rétractation de toutes les promesses qui auraient dû arriver à terme entre le 12 mars et le 24 juin 2020.
«Depuis le 13 mars, nous avons signé une centaine de promesses, souligne Richard Tzipine, directeur général du réseau Barnes. Après une dizaine de jours passés à encaisser le choc du confinement nous constatons que ces rétractations sont très minimes, de l’ordre de 5%. En général, ce sont les acheteurs les plus fragiles psychologiquement ou ceux qui n’étaient finalement pas motivés à 115%.»

https://www.boursorama.com/patrimoine/actualites/immobilier-ces-acheteurs-qui-se-desistent-pendant-le-confinement-469216dab74237b49e770f7649f13277

key-2323278_960_720

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :