La crise révèle le niveau de risque réel des fonds diversifiés

Les épargnants qui ont diversifié leurs économies, souvent à l’invitation de leur conseiller, risquent de faire grise mine en découvrant le montant de leur épargne. Et cela même et surtout s’ils ont investi dans des fonds réputés prudents, équilibrés ou flexibles, car nombre de ces fonds se sont révélés bien plus risqués que prévu et affichent de très fortes baisses depuis le début de l’année.
Un exemple parlant? Celui d’H2O Multistratégies, géré par H2O Asset Management (une filiale du groupe Natixis): il pulvérise les records de baisse en perdant plus de 70 % de sa valeur depuis le début de l’année ! Si cet exemple est extrême, il est loin d’être le seul et de nombreux fonds affichent dans la crise des résultats qui ne correspondent pas à leur appellation ou à leur catégorie. Les fonds « prudents » qui misent sur l’Europe, par exemple, affichent une baisse de 8,17 % depuis le début de l’année jusqu’au 3 avril, selon Quantalys.
« Ces résultats ne sont pas surprenants, relativise Jean-Paul Raymond, cofondateur de Quantalys, car ces fonds sont généralement investis à hauteur de 25 % en actions et pour le solde en obligations. Ces deux marchés ayant été baissiers, des baisses de 15 % sont cohérentes. »

https://www.lemonde.fr/argent/article/2020/04/13/la-crise-revele-le-niveau-de-risque-reel-des-fonds-diversifies_6036419_1657007.html

desk-3139127_960_720

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :