A qui profite la chute du prix du pétrole?

Des océans de pétrole en excédent, c’est en cela que l’épisode actuel a une ressemblance avec celui de 1986. Mais cette fois-ci, ce sont les États-Unis qui ont provoqué l’inondation d’or noir avec leur pétrole et leur gaz non conventionnels qui les ont d’ailleurs faits passé au premier rang des producteurs mondiaux. Cela change la donne! D’autant que les États-Unis se sont pris les pieds dans le tapis de leur domination pétrolière et, à ce jour, les multiples combinaisons de Trump pour faire rebondir durablement les cours du brut ont échoué. C’est catastrophique pour la filière pétrolière américaine: parmi le top 3 des pays producteurs, les coûts de production américains (investissement compris) sont supérieurs à 36 dollars le baril, contre à peine plus de 17 pour la Russie et moins de 10 pour l’Arabie saoudite.
Sacrée revanche pour la Russie qui fait mettre un genou à terre aux États-Unis via le pétrole. Mais pour l’instant, le pays qui tire le plus grand profit de cette situation pour amortir ses propres problèmes économiques, c’est encore la Chine, importateur net de pétrole. Avant le prochain épisode!

https://www.xerficanal.com/economie/emission/Alexandre-Mirlicourtois-A-qui-profite-la-chute-du-prix-du-petrole-_3748587.html

pump-jack-848300_1920

Laisser un commentaire