Comment le fond souverain qatari rebondit après la crise du Covid-19

Géré par la Qatar Investment Authority, ses ressources sont issues des revenus des hydrocarbures pour un montant de près de 320 milliards de dollars, essentiellement du gaz puisque le pays exploite le plus grand champ gazier du monde avec son voisin iranien. La politique offensive en matière d’investissements du petit Émirat dans le monde lui permet aujourd’hui d’avoir des participations dans de gros groupes bancaires mondiaux (Barclays, Crédit Suisse, Bourse de Londres), immobilier (groupe Accor, Four Seasons, Raffles), industrie (Airbus, Porsche, Volkswagen), distribution de luxe (Harrods), sport (PSG), etc. C’est un puissant levier de résilience pour le Qatar, surtout par temps de crise.
L’objectif est, comme le fond les Saoudiens actuellement et tardivement avec leurs Fonds public d’Investissement ou encore les Émiratis avec l’Abu Dhabi Investment Authority, de poursuivre le processus de diversification de son économie afin d’anticiper un jour la fin de la rente de gaz et parachever son développement durable.
En plus des investissements, le fonds vient également en aide à ses propres compagnies touchées par la crise du COVID-19.

https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/comment-le-fond-souverain-qatari-rebondit-apres-la-crise-du-covid-19-848869.html

businessman-3417761_960_720

Laisser un commentaire