La vie a un prix, et des économistes l’ont calculé à 6 millions d’euros

Jusqu’ici, la préservation de la vie humaine a prévalu sur toutes considérations économiques, financières et commerciales. Résultat: le gouvernement fédéral s’attend à une hausse du déficit de près de 300 milliards de dollars en 2020 (15 % du PIB) et Québec prévoit une détérioration conséquente du solde budgétaire du déficit.
Dans une étude publiée dans le Journal of Risk and Uncertainty, l’économiste W. Kip Viscusi de l’Université Harvard a montré par exemple combien les différences raciales peuvent influencer la valeur que l’on accorde à la vie. Viscusi a constaté que la vie des travailleurs de race noire aux États-Unis avait une valeur significativement moindre que celle des blancs.
Les attentats du 11 septembre 2001 en fournissent une autre illustration. Les familles des victimes pauvres, célibataires ou âgées ont reçu proportionnellement moins d’argent que celles des victimes jeunes, riches et ayant de jeunes enfants.
Une seconde façon d’établir la valeur d’une vie humaine est plus générale. Plutôt que de porter sur les caractéristiques d’un individu, elle utilise la méthode de l’analyse globale, qui consiste essentiellement à comparer l’ensemble des coûts et des avantages, généralement exprimés en valeur pécuniaire, d’un projet donné. C’est ce que les économistes appellent la valeur statistique d’une vie humaine (VSV). Cela aboutit à un chiffre entre 6,7 millions (Dionne et Lanoie, Canada) et 13,8 millions (Knieser et collab, États-Unis). Sur la base de ces estimations récentes, on peut inférer que la valeur statistique d’une vie humaine se situe entre 6,7 et 11,1 millions de dollars au Québec (ou au Canada), pour une valeur médiane de 9 millions.
Il est souligné que cette analyse respecte une logique principalement économique. Il ne faudrait quand même pas perdre de vue que la vie humaine a une valeur intrinsèque autrement plus riche que ce que nous concoctent les économistes avec leurs calculs.

https://lactualite.com/societe/la-vie-a-un-prix-et-des-economistes-lont-calcule/

newspaper-1075795_1920

Laisser un commentaire