Covid-19: la Banque de France alerte sur l’impact des taux bas

Le risque de taux d’intérêt atteint aujourd’hui un niveau « systémique » selon la Banque de France, avec une « perspective en hausse ». Sous l’effet de la baisse des taux d’intérêt, le rendement des actifs financiers des assureurs, composés à 80% en moyenne d’obligataire, recule. Entre 2013 et 2019, le taux moyen de rendement de l’actif a baissé de 3,5% à 2,5%.
Pour contrer l’impact de la baisse de taux, les assureurs ont jusqu’ici diminué le taux de revalorisation des contrats d’épargne en euros (tombé à 1,4% en moyenne en 2019) et augmenté les provisions pour participation aux bénéfices, qui leur permettent de lisser dans le temps la participation des assurés aux résultats via la revalorisation des contrats. Ce stock de provisions représente désormais l’équivalent de deux à trois années pleines de revalorisation.
Mais ces provisions ne permettront pas pour autant aux assureurs vie de faire face à une remontée brutale des taux à moyen terme. En simulant une hausse du taux souverain français de + 300 points de base à horizon quatre ans, les assureurs pourraient revaloriser leurs contrats euros au nouveau taux de marché uniquement pendant trois ans.

https://www.argusdelassurance.com/epargne/assurance-vie/covid-19-la-banque-de-france-alerte-sur-l-impact-des-taux-bas.166946

family-2073601_960_720

Laisser un commentaire