Le marché des multiplex en temps de pandémie

L’année 2020 avait débuté sous le signe de la croissance. Le nombre de ventes augmentait pour les propriétés de 2 à 5 logements au Québec tout comme il l’avait fait en 2019. Toutefois, la situation a changé de telle sorte que le nombre de transactions a reculé de 36% en mai dernier. Ainsi, malgré les gains en début 2020, pour les cinq premiers mois de l’année, le recul des ventes s’est fixé à -4 % selon les données colligées par JLR, société d’Equifax, depuis le Registre foncier du Québec.
En début 2020, l’année s’annonçait encore très bonne et la montée se poursuivait. Au final, l’impact de la pandémie et ses conséquences pourraient se faire sentir à retardement sur les prix. Ceux-ci prennent toujours davantage de temps à s’ajuster que les ventes puisque les gens deviennent plus flexibles sur le prix après un long moment de mise en vente. Encore là, un regain de l’offre à l’automne risque de venir changer la donne et avoir une incidence sur les prix.
Les acquisitions des prochains mois devraient continuer d’être faibles en comparaison à celles de 2019. Les acheteurs sont moins nombreux sur le marché. À Montréal, la faible offre explique une partie de la diminution du nombre de transactions. Les acheteurs, quoique moins nombreux, font encore face à une concurrence accrue sur le marché étant donné le faible inventaire. La tendance pourrait changer à l’automne et les acheteurs pourraient regagner un peu de pouvoir de négociation.

https://www.lesaffaires.com/blogues/joanie-fontaine/marche-multiplex-pandemie/618472

real-estate-516768_960_720

Laisser un commentaire