Banque: les primes coronavirus font le grand écart !

Dès le mois de mars, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire avait incité les entreprises à verser une prime défiscalisée et sans cotisations sociales (« prime Macron ») à leurs salariés, notamment à ceux qui « ont eu le courage » d’être présents au travail pendant le confinement. Cette prime peut être versée jusqu’à fin août et son montant atteindre 2.000 euros pour les entreprises disposant d’un accord d’intéressement.
La Banque Populaire Alsace-Lorraine-Champagne a été l’une des premières à vouloir verser « une prime exceptionnelle aux collaborateurs venus travailler in situ » entre le 17 mars et le 10 mai, indique son directeur des ressources humaines, David Marchal. Son montant maximal est de 1.500 euros pour les employés en agences et de 1.000 euros pour ceux des services généraux et sièges. Un montant plancher de 300 euros est prévu dès une semaine de présence. « Les congés, les absences diverses mais également les jours de télétravail » seront décomptés, détaille le responsable.
Dans la branche des 39 caisses régionales de Crédit Agricole, le versement d’une prime spéciale Covid dans le cadre de la « prime Macron » n’est « pas envisagé à ce stade », une prime de ce type de 700 euros ayant été versée en début d’année « à l’ensemble des collaborateurs », répond la Fédération nationale de Crédit agricole. Chez LCL, la banque de détail de l’entité cotée Crédit Agricole SA, la question ne semble pas encore tranchée.

https://www.capital.fr/entreprises-marches/banque-les-primes-coronavirus-font-le-grand-ecart-1373784

laptop-3196481_960_720

Laisser un commentaire