Les statistiques de CBRE au second trimestre démontrent l’impact de la COVID-19 sur l’immobilier commercial au Canada

Le taux d’inoccupation a atteint 10 %, principalement en raison des biens immobiliers de catégorie A au centre-ville où une absorption nette négative de 403 000 pi² a été enregistrée. La hausse récente des loyers qui s’est poursuivie au T2 a poussé plusieurs occupants à trouver de nouvelles avenues pour mitiger les coûts d’entreprise, notamment en recherchant davantage de locaux à prix réduit.
Bien que l’inoccupation dans les bureaux en sous-location au centre-ville ait augmenté de 43,5 % à 228 000 pi², ces locaux demeurent rares et représentent actuellement 6,9 % des bureaux disponibles ou 0,5 % du parc de bureaux. Toutefois, le volume d’espace de sous-location devrait augmenter au cours des prochains trimestres.
La COVID-19 devrait avoir des répercussions limitées sur les marchés en banlieue en raison de la plus grande concentration d’entreprises dans le secteur pharmaceutique et celui des sciences de la vie.

https://www.informateurimmobilier.com/les-statistiques-de-cbre-au-second-trimestre-demontrent-limpact-de-la-covid-19-sur-limmobilier-commercial-au-canada/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=les-statistiques-de-cbre-au-second-trimestre-demontrent-limpact-de-la-covid-19-sur-limmobilier-commercial-au-canada

office-building-2297869_1920

Laisser un commentaire