Le gel des avoirs bancaires ne constitue pas un cas de force majeure

Ne constitue pas un cas de force majeure pour celle qui le subit, faute d’extériorité, le gel des avoirs d’une personne ou d’une entité qui est frappée par cette mesure en raison de ses activités.
Cass., ass. plén., 10 juill. 2020, P+B+R+I, n° 18-18.542 et 18-21.814

https://www.dalloz-actualite.fr/flash/gel-des-avoirs-bancaires-ne-constitue-pas-un-cas-de-force-majeure#.XxV_r-dCc76

Avoirs bancaires
Jurisprudence
Cour de cassation
Cour d'appel
Lady Justice

Laisser un commentaire