Pourquoi il faut annuler la dette détenue par la Banque centrale européenne

Aurore Lalucq, députée européenne (S&D), et une vingtaine d’eurodéputés et d’économistes, réclament dans cette tribune l’annulation de la dette détenue par la BCE.

Il faut évidemment préciser que cette annulation ne concernerait pas la dette détenue par les banques, assurances et autres fonds de pension ou par des investisseurs privés – ce qui aurait évidemment pour conséquence de déstabiliser le système financier et d’appauvrir les épargnants – mais bien les titres de dette publique rachetés depuis 2015 par la BCE sur les marchés secondaires. Une telle opération ne lèserait personne. Elle diminuerait certes la valeur des fonds propres de la BCE, mais celle-ci peut tout à fait fonctionner à fonds négatifs, comme l’a rappelé la Banque des règlements internationaux, sans que cela n’ait d’incidence sur son bon fonctionnement ni sur la valeur des actifs qu’elle détient.

Cette solution est non seulement possible en vertu des traités européens mais, surtout, c’est la seule qui nous permette de sortir de cette crise sans risquer d’en déclencher une nouvelle. Rappelons qu’à la fin du mois de septembre 2020, la quantité de dette détenue par la BCE s’élèvera à 2 550 milliards d’euros pour l’ensemble de la zone euro.

https://www.lejdd.fr/Economie/tribune-pourquoi-il-faut-annuler-la-dette-detenue-par-la-banque-centrale-europeenne-3991402

 

banque centrale européenne

Laisser un commentaire