Impôts: pourquoi les 45 milliards d’euros de baisse affichés par le gouvernement sont surévalués

Entre 2017 et 2021, en valeur, les prélèvements obligatoires n’ont pas du tout baissé. La tendance est même à l’augmentation, avec une hausse de 17,4 milliards d’euros. En 2017, la recette totale de prélèvements obligatoires était de 1037 milliards d’euros, en 2021 elle sera de 1054 milliards.

En réalité les « baisses » décidées par le gouvernement sont totalement gommées par la dynamique propre des recettes fiscales, ce que l’on appelle « l’effet d’assiette », lié en partie à la croissance, mais aussi à des décisions qui se voient moins (revalorisation des bases cadastrales pour les impôts locaux, passage de l’impôt sur le revenu par voie de rôle au prélèvement à la source, etc.).

De surcroît, le chiffrage du gouvernement ne prend pas en compte l’effet de la bascule entre le CICE et les baisses de charges, qui augmente de près de 4 milliards d’euros la recette d’impôt sur les sociétés.

https://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/impots-nbsp-pourquoi-les-45-milliards-d-euros-de-baisse-affiches-par-le-gouvernement-sont-surevalues-20200930

impôts

Laisser un commentaire